La santé globale

Signe de vieillissement ou plutôt signe de non action.






Votre corps cherche à vivre et explorer la vie. Pourquoi attendre que ça fasse mal avant de commencer? Trop souvent nous croyons que notre routine de vie est bien suffisante à la prévention de maladie ou blessure.  Il est important de comprendre qu'un mode de vie routinier provoque peu de demande envers le corps.  Comme pour vos habitudes de vie quotidienne, c'est par la provocation ou la demande que le corps fournit ce qui est nécessaire. Donc, s'il y a peu de demande il y a peu de renouvellement des liquides et tissues qui sont responsable d'apporté la guérisons ou la santé.  Croyez le ou non, un régime de vie équilibré et structuré peut grandement effacer ou ralentir l'apparition de maladie chronique.

Q'est-ce qui vous retient de venir vous inscrire à la Coop gym santé Sutton?  Un milieu qui sera vous fournir outils et motivation pour le développement d'un corps sain peu importe votre âge.






Voici quelque petit article sur l’arthrose


Une pilule une petite granule:
http://pilule.telequebec.tv/occurrence.aspx?id=356

Passsion santé:

http://www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=15077

Je vous ferai parvenir d'autre preuves à l'appui.  Une chose reste certaine, l’exercice quand elle est bien structuré peut faire des miracles.

Bonne Santé :)




La santé globale

La santé ce n’est pas juste bien manger, c’est de fait un mode de vie global.

Le Soleil, l’Oxygène, l’Eau, la Nourriture, les Pensées, l’Exercice, le Jeûne, le Repos et la Posture sont, en Naturopathie, les neuf piliers de la santé; on les nomme les Neuf Docteurs.  Chaque Docteur est un univers en soi et ces piliers sont tous essentiels pour obtenir ou maintenir une bonne santé.  L'humain, un être complexe, est quant à lui tridimensionnel : il possède un corps physique, mental et émotionnel, tous étant interreliés.

Il est d'abord important d’investir dans notre éducation sur la santé afin de mieux comprendre notre corps : le manque de connaissances engendre souvent des problèmes.  Puis, progressivement, on pourra reprendre le pouvoir et le contrôle sur notre bien-être.  Il faut aussi savoir que lorsque notre santé se détériore, la peur et le stress peuvent aggraver encore plus la situation et nous faire prendre des décisions qui ne seront pas nécessairement bonnes à long terme.

La Naturopathie est un bon outil qui a fait ses preuves : l'étude de la santé globale remonte à des milliers d’années, voire jusqu’à Hippocrate.


Pour en savoir plus sur les Neuf Docteurs, demandez une consultation !  Il me fera plaisir de vous rencontrer.


Martin Audard, ND
Naturopathe


Le bien-être


Le bien-être représente un état dans lequel la lenteur est prédominante : dans le tumulte de notre vie quotidienne, il est impossible de goûter à ce phénomène.  C'est pourquoi l'homme, dans sa sagesse, recherche constamment cet état; malheureusement, sa recherche commence trop souvent à l'extérieur de lui-même.  L'homme semble mal s'y prendre, il use de subterfuges tout en souhaitant qu'il puisse un jour, et cela sans aucune béquille, reconnaître et expérimenter le bien-être.  Il finira toutefois par comprendre que ce n'est pas l'argent, le sexe ou autrui qui procure cet état, mais bien son être profond.  L'être profond, trop souvent inconnu de nous, habite cependant en nous et est directement relié à la divinité.
Bien sûr, après un entraînement physique, méditatif ou autre, il arrive que l'on ressente temporairement un bien-être, soit par un relâchement hormonal ou une forme de maîtrise quelconque.  Pour ma part, je crois que le bien-être peut être permanent et ce sans aucune attente, simplement en se laissant « être ».
N'est-ce pas le projet de notre existence, ici, maintenant ?
L'avoir est éphémère, l'être est éternel.

Merci,

André Audette


-Daz-




LA SEULE, SINON, L’UNIQUE RAISON DE VENIR AU GYM!

Si quelqu’un me défiait de trouver la raison la plus fondamentale pouvant vous convaincre de l’utilité de vous entrainer dans un gym, je répondrai en disant : parce que ça rend tout le reste plus facile!

Je m’explique! Ce faisant, je ne m’adresse évidemment pas aux convertis qui prennent plaisir à venir au gym: l’athlète amateur, le golfeur enthousiaste ni tous ceux familiers et convaincus des bienfaits. En fait, je m’adresse plutôt à tous ceux et celles d’entre-nous, bien conscients qu’on en fait pas assez pour se maintenir en forme, et qui, le temps aidant, finissons par devoir nous avouer qu’on n’arrive plus tout à fait à faire ce que l’on faisait si aisément auparavant. Voire, y’a pas si longtemps…

On les connaît, les bienfaits de l’exercice. Les bienfaits tant et tant vantés auprès des quadra-quinqa-sexa-génaires dont je fais moi-même partie : meilleure gestion du cholestérol, meilleur sommeil, meilleure humeur, la mise-en-échec possible de l’ostéoporose, de la démence et tatati et tatata.

Peu importe le type d’exercice, on nous en rabâche les zoreilles (sic) à tous les détours, dans toutes les revues -sauf peut-être Les Affaires- et sur toutes les pages web qui s’affichent de manière impromtu une fois que Google à repérer votre groupe d’âge.

Mais, pour dire vrai, dans le fond, est-ce que quelqu’un, un jour, a mis les pieds dans un gym parce que Google nous y convie? On en connaît des tas de choses qu’on devrait changer à nos habitudes quotidiennes sans jamais y arriver. Ça s’appelle la condition humaine…

De mon point de vue - en tant que thérapeute et entraineure- la SEULE chose qui m’importe auprès de mes patients, et moi-même d’ailleurs, c’est l’ensemble des résultats tangibles obtenus grace à la mise-en-forme.  Y faut que l’effort soit faisable et en vaille la peine, sinon, faites pas chier!

J’en ai de ces périodes où je ne m’entraine plus selon mes besoins. Du coup, les bidons d’eau que je remplis à la source du village sont un peu plus pénibles à charger dans l’auto une fois pleins. Quand je rachète la prochaine poche de moulée pour mon chien, je sens grincher mes vertebres.  Ou encore, me v’là essouflée au cours d’une marche pourtant familière.  Y’a pas à s’en cacher; c’est agaçant!

Et c’est ici la seule raison de se donner la peine de mettre les pieds au gym – la vie - la vraie vie de tous les jours,  devient plus facile.  Un peu de mise-en-forme dans un endroit équipé de tout ce dont on peut bien avoir besoin, et du coup, après, ne serait-ce que quelques semaines, non seulement nos activités quotidiennes sont plus aisées, mais  au bout de la journée, on a su en faire plus. Et dans mon esprit à moi, ça, c’est payant!

Alexandrea Kelly
Thérapeute Bowen et Kinesio-Taping 




La Conscience Corrporelle



Votre corps a des rythmes et des mouvements innés qui peuvent nous aider à comprendre ses états. La pratique de la Conscience Corporelle peut vous aider vers votre bien-être en vous accordant aux besoins de votre corps.
Toute matière est en mouvement. Dans certaines sortes de matière, les rythmes des mouvements maintiennent l’élan de la vie.
Ces rythmes se chevauchent & s’influencent pour s’adapter aux besoins de chaque cellule, tissu, organe, système et individu. Ces besoins sont en changement constant et sont répondus par la respiration, le battement du coeur, les cycles d’hormones, la circulation lymphatique, le réseau nerveux, etc.

Le corps est une structure où toutes les pièces sont en relation. Par la continuité des tissus, les mouvements se transmettent partout; la respiration peut-être ressentit dans l’abdomen & le thorax, mais influence aussi les épaules, les bras, les mains…
L’observation du mouvement de notre respiration est comparable à l’observation de la surface d’un cours d’eau : nous voyons des vagues. Toutefois, d’autres mouvements sont présents & sont en relation avec les vagues ; les courants des eaux varient selon la profondeur & les courants des vents varient selon l’altitude. Malgré le fait qu’il est plus facile de percevoir les vagues de la surface, il peut aussi être utile de développer une conscience de ce qui est moins apparent. Comme pour un navigateur qui est conscient des courants de l’eau et de l’air et qui peut lire les états de l’océan, notre compréhension des rythmes en nous peut nous aider à être en harmonie avec notre corps.

L’apprentissage de cette conscience est le travail d’une vie. Il ne s’agit pas d’un travail difficile, mais plutôt d’une attention, d’une ouverture et d’une présence active envers nous-mêmes. Le corps est comme un véhicule dans lequel vous passez tout votre temps. L’écoute de votre machinerie peut vous permettre de mieux comprendre vos besoins ainsi que d’entendre les effets de vos choix sur son fonctionnement : le bruit du moteur; le grincement des pièces; le changement de vitesse… Vous ne pouvez pas échanger cette machine, donc les besoins de votre corps et les votre sont identiques.

Un cours sur la Conscience Corporelle sera offert à la Coop Gym Santé Sutton prochainement, où vous pourrez développer votre attention à l’aide d’un guide.

D’ici là, voici un exercice pour vous aider à trouver des rythmes qui donnent l’inertie à votre vie.


 La respiration :

Prenez une posture de votre choix dans laquelle vous pouvez être détendu, mais attentif : debout, assis, couché… Vous pouvez faire cet exercice tout en le lisant ou le faire en segments. Cet exercice peut-être fait n’importe quand:

En conduisant, en marchant, en s’entrainant… Comment respirez-vous? Avec votre abdomen ou votre thorax? Par le nez ou la bouche? En y pensant, comment votre respiration a-t’elle changée?
Essayez de respirer par le ventre. En inspirant, gonflez le ventre. En expirant, laissez le ventre retomber. De cette manière, le diaphragme thoracique, qui est le muscle principal de la respiration, travaille davantage. Les muscles des côtes, du dos, de la poitrine et des épaules peuvent alors se reposer.
Si ce n’est pas déjà fait, essayez de respirer par le nez, si possible. Laissez votre mâchoire, votre bouche et votre visage se détendre.
Tout en respirant par le ventre et avec le nez, sans tendre et sans contracter d’autres parties de votre corps, portez votre attention ailleurs. Essayez de ressentir d’autres régions qui se font influencer par le mouvement de votre respiration. Chaque partie du corps bouge à chaque cycle du souffle, donc vous pourriez éventuellement ressentir les vagues jusqu’au bout des orteils et des doigts. Vous pouvez commencer proche en vous éloignant : comment la poitrine bouge-t-elle? Les épaules? Les coudes? Les poignets? Essayez de visiter le corps entier de cette manière.
Garder chaque partie que vous avez visitée dans votre attention, sans y mettre tout votre regard. Essayez d’avoir un aperçu du paysage entier et non d’un seul segment. Ressentez-vous le mouvement du rythme partout? Sinon, pouvez-vous l’aider à habiter les zones moins mobiles? Ne laissez pas se tendre les parties ou vous poser votre attention.
Plutôt que de terminer cet exercice, essayer de maintenir l’attention et l’écoute que vous avez atteintes tout en continuant vos activités. Pour que cette écoute soit bénéfique, elle doit être douce & décontractée.
J’espère vous rencontrer pour continuer notre pratique lors des cours de Conscience Corporelle à la Coop Gym Santé Sutton. Nous allons explorer davantage la respiration ainsi que le rythme du système cardiovasculaire & d’autres mouvements rythmiques du corps.
Merci pour votre lecture & à la prochaine,

Eric Glowa
Kinésiologue & étudiant en Ostéopathie

www.ericglowa.ca



NutritionThe tree of life




  As an observer of life and nature the concept of nutrition is to my knowledge false and misunderstood.  These deep misunderstandings have emerges from years of misinformation and society division from nature.  Most of this as come from profit oriented multinational enterprise or mass food control of selective bargain. I see that cheap food produced in mass results in cheap and depleted human being.

   I for a fact advocate a plant base diet which is simple complete and wholesome.  Be understanding that animal flesh is not a bad thing but certainly not a center for nutritional purpose.  One thing come to my mind when you discuss the quality is the price.  If you don’t pay when you buy you’ll pay later in medical bills.  Don’t forget that if a company is looking to make money they will make cheap costing food.  They will try to make a tasty, low cost and in high quantity.   Which means that they don’t care if you get your nutrients and feel good after you hate it.

  In the human body there is every second 5 trillion chemical reactions[1].  They are the ones that create and shape your existence.   When you feed yourself  do it with the best.  When your body is well feed it will respond with making you feel good and looking good. 

  Your mind and your body.  The signal you send to your cells (stress, anxiety, joy, sadness...) is of major importance since every time one cell splits it’s self through it’s normal cycle will influence your future body[2].  As, this cycle continues on and on.  You are responsible for the way you are, live ,work, breathe, make love, workout and so on. 

  When you’re curious enough about health you’ll find food, supplements, equipment (Juice extractor), wise teaching and everything which suites your goal.  There is not much people that know about real food and respect the environment it’s been grown in.  Yet, the growing method and transportation method have tremendous consequences on the food quality. 

  Humility is a gift and when you take care of your own temple(your body) you’ll understand you don’t need to go to hell to appreciate heaven.  Don’t eat just to get calories in your body.  Understand the importance of what you put in that body.   Keep it simple and close to nature as possible.  If you can take the time to read the labels or the ingredients list if it’s too long find something else. 

 Find a natural store and then start to learn the ways of the gods.  When your body becomes clean it’s obvious that your thoughts will to.   So, slowly become a student of your own experience and the knowledge will emerge.  The vehicle you live in is the only one you have and it will bring you as far as you dream.  The good thing is that it’s never too late even with a foot in the grave and the other on a banana skin.  The transform action is possible. 

Bless you

Andre Audette




[1] Books chemical reaction
[2] Article on ice and mind





La meditation en mouvement
chapitre 1

Dureté et rigidité sont compagnons de la mort
Fragilité et souplesse sont compagnons de la vie
Lao Tseu

Lorsqu'est venu le moment où Shifu (maitre) m'a proposé de partir pour la Chine, je suis resté étonné.  Devant le potentiel de découverte de ce voyage, l'enfant qui ne peut cesser de gigoter devant une situation excitante s'est éveillé en moi.  Mais, comme cela arrive probablement trop souvent à plusieurs, mon quotidien comportait des obligations qui ont eu pour effet de me freiner au gallot.  À ce moment, surgit en moi une suite de questionnements qui allait mener à ma décision de partir. De façon plus juste, c'est à cet instant que mon voyage a débuté. L'effet contradictoire de la rencontre entre la réalité et l'imaginaire était profond en moi.  Je savais que ce voyage pouvait à tout jamais changer ma vie et je me demandais si j'étais prêt à y faire face. Tant d'histoire mythique habite ces terres.  La Chine était, à mes yeux, un monde où tout sortait de l'ordinaire. Toute sortes d'histoires légendaires concernant ce pays m'avaient été racontées dans des livres ou en paroles.  Pour moi, ces récits constituaient une source de motivation qui me poussait à vouloir me surpasser et découvrir les limites de l'être humain . Après avoir pris la décision de partir, je me suis assis pour prendre le temps de comprendre pourquoi j'avais choisi de suivre cette orientation qui allait devenir le projet de toute une vie.


Cela fait déjà six ans que je pratique une multitude de disciplines venues de l'Orient (Tai ji, Qi gong, Gong fu).  Une culture, une vision et une histoire tout à fait différentes des nôtres à priori.  Le Gong fu (Kung fu) est un art datant de plusieurs millénaires.  L'appellation, souvent associée à une activité physique, se réfère plutôt à une suite actions qui, avec le temps, deviennent méditatives.  Une sorte de rituel qui permet à l'individu de cheminer vers l'épanouissement personnel.  Ce parcours m'a ainsi appris que tout mouvement pouvait s'effectuer avec une grâce profonde et être méditatif. Une simple routine de vie, exécutée avec une profonde paix intérieure, peut se vivre d'une toute autre façon. Je me souviens d'un de mes premiers enseignements de philosophie bouddhique.  Peu importe que tu fasses la cuisine, le lavage, le ménage ou que tu travailles, toute action recouvre le potentiel d'être zen.  La vie se cumule à travers l'intention derrière chacun de nos gestes. Ce sont ces gestes qui, avec de la discipline et de la persévérance, vous amènent une paix profonde.  Méditer, ce n'est pas seulement savoir s'assoir et contempler le vide. C'est aussi savoir répondre à ce qui émerge en nous et ce, avec douceur pour calmer la tempête. C'est un cheminement intérieur au travers duquel il faut savoir écouter et être souple d'esprit. Au début, c'est comme forcer un enfant à faire quelque chose qu'il ne veut pas.  Il pleure, il crie et se révolte, mais avec le temps, tout se calme. Savoir se reconnaître à travers ses actions, ses paroles et ses pensées est la première étape.


 Avec la douceur, tu vaincras la colère, avec la générosité tu vaincras la méchanceté.
-Gandhara buddha-


Félix-Antoine Desjardins Potvin
DG Coop gym santé sutton