Motivation!!!

Motivation!





LA SEULE, SINON, L’UNIQUE RAISON DE VENIR AU GYM!

Si quelqu’un me défiait de trouver la raison la plus fondamentale pouvant vous convaincre de l’utilité de vous entrainer dans un gym, je répondrai en disant : parce que ça rend tout le reste plus facile!



Je m’explique! Ce faisant, je ne m’adresse évidemment pas aux convertis qui prennent plaisir à venir au gym: l’athlète amateur, le golfeur enthousiaste ni tous ceux familiers et convaincus des bienfaits. En fait, je m’adresse plutôt à tous ceux et celles d’entre-nous, bien conscients qu’on en fait pas assez pour se maintenir en forme, et qui, le temps aidant, finissons par devoir nous avouer qu’on n’arrive plus tout à fait à faire ce que l’on faisait si aisément auparavant. Voire, y’a pas si longtemps…



On les connaît, les bienfaits de l’exercice. Les bienfaits tant et tant vantés auprès des quadra-quinqa-sexa-génaires dont je fais moi-même partie : meilleure gestion du cholestérol, meilleur sommeil, meilleure humeur, la mise-en-échec possible de l’ostéoporose, de la démence et tatati et tatata.


Peu importe le type d’exercice, on nous en rabâche les zoreilles (sic) à tous les détours, dans toutes les revues -sauf peut-être Les Affaires- et sur toutes les pages web qui s’affichent de manière impromtu une fois que Google à repérer votre groupe d’âge.

Mais, pour dire vrai, dans le fond, est-ce que quelqu’un, un jour, a mis les pieds dans un gym parce que Google nous y convie? On en connaît des tas de choses qu’on devrait changer à nos habitudes quotidiennes sans jamais y arriver. Ça s’appelle la condition humaine…

De mon point de vue - en tant que thérapeute et entraineure- la SEULE chose qui m’importe auprès de mes patients, et moi-même d’ailleurs, c’est l’ensemble des résultats tangibles obtenus grace à la mise-en-forme.  Y faut que l’effort soit faisable et en vaille la peine, sinon, faites pas chier!

J’en ai de ces périodes où je ne m’entraine plus selon mes besoins. Du coup, les bidons d’eau que je remplis à la source du village sont un peu plus pénibles à charger dans l’auto une fois pleins. Quand je rachète la prochaine poche de moulée pour mon chien, je sens grincher mes vertebres.  Ou encore, me v’là essouflée au cours d’une marche pourtant familière.  Y’a pas à s’en cacher; c’est agaçant!

Et c’est ici la seule raison de se donner la peine de mettre les pieds au gym – la vie - la vraie vie de tous les jours,  devient plus facile.  Un peu de mise-en-forme dans un endroit équipé de tout ce dont on peut bien avoir besoin, et du coup, après, ne serait-ce que quelques semaines, non seulement nos activités quotidiennes sont plus aisées, mais  au bout de la journée, on a su en faire plus. Et dans mon esprit à moi, ça, c’est payant!





THE ONE, IF NOT ONLY REASON TO COME THE GYM!
                                                                                                            
If I were granted but one reason by which to convince you of the usefulness of working out in a gym setting, it woud be this : It makes everything else easier.

Allow me to explain. I am not preaching to the converted who enjoy and thrive within the gym setting : be they the amateur athlete, golf enthusiast or the physically savvy. But rather all the rest of us who know that we just aren’t doing enough to keep our bodies healthy or that start to realize we can’t quite do what we used to.

We’ve all heard about the benefits of any kind of exercise. Honestly, i am thinking more about the forty-fifty and sixty plus age group- my own that is - when i mention the lowering of cholesterol, better sleep patterns, clearer happier minds and brains that benefit from the endorphines, delayed or even avoided osteoporosis, the same being true for dementia. Not to mention happier guts and digestive patterns.

You can read all about the wonderful side effects of exercising, even moderate exercising, in every- and i do mean every- magazine, save The Economist, or web page that pops up uninvited through your browser once Google has figured out your age-group.

To all of the above i say : « who cares? ».  We know a lot of things about a lot of our creaturely habits without being able to act upon them.

From my perspective – being a physical therapist and trainer – the ONLY thing that matters to me are the tangible benefits my patients get and, for that matter, I myself get, from resistence training in a gym setting.  Ultimately, it’s got to be worth the effort, otherwise, why bother? Right?

I have my moments when I don’t exercise enough and all of a sudden the water bottles I fill at the town spring are just a bit heavy to carry when full. My dog’s bag of kibble tweaks my back when i lift it. Out of the blue, I find myself winded when walking up a familiar hill.  Annoying is what comes to mind…

And this is where the payoff for weight training is most evident: everyday life in the real world gets that much easier. You workout in a gym that has the equipment you could possibly need, so that everything you do outside the gym no longer feels like a strain. And, at the end of the day, you can do more of it!  That’s the real reason I’m here.



Next installment : why resistence training is indeed for everyone!




Alexandrea Kelly